causes

Newsletter 15

Thu, 06/21/2018 - 11:36 admin

Cette nouvelle édition de la Newsletter Opus Finance aborde les réformes du risque de marché et de l’approche standard du risque de crédit.

La réforme du trading book est d’une ampleur sans précédent depuis la fin des années 90 car elle impacte l’activité de trading dans son organisation même.

Le régulateur ne pouvant s’attaquer à la cotation en continu et au trading à haute fréquence hors de sa sphère d’intervention, il a revu les pré-requis organisationnels, la comptabilisation des opérations et les métriques nécessaires au suivi du risque de marché.

Pourquoi le Comité semble-t-il privilégier les G-SIB  au détriment des banques à dimension restreinte ?

Sans doute parce qu’il souhaite s’assurer de la présence en interne des compétences humaines et techniques pour comprendre, suivre et analyser les risques pris par les opérateurs de marché.

C’est aussi un moyen pour lui de limiter la dissémination des risques.

Sa volonté de contraindre les banques de disposer des compétences se retrouve également dans la réforme de l’approche standard. Elle prend la forme de due diligence des notations externes mises à disposition par les agences de rating à la charge du risk manager.

Elles s’inscrivent également dans une démarche plus globale de transparence, de comparabilité et de limitation des biais concurrentiels en laissant moins de place à l’interprétation.

Du fait de l’abondance des ressources monétaires et de la rentabilité faible des opérations commerciales traditionnelles, la crainte du régulateur est de voir les banques se lancer dans des opérations de plus en plus complexes pour rehausser leur ROE, sans mesurer les risques pris pour elles-mêmes et l’ensemble du système financier.

Bonne lecture.

News 15 Opus Finance_0.pdf ">